Accueil
Plan du site
Contacts
 
               
>>  Informations pratiques 
 

  Informations pratiques

  Actualités

  Expositions permanentes

     Bâtiment principal

     La Galerie de l'Art du 20ème siècle        à la villa Oksza

     Le Musée du Style de Zakopane         - Inspirations

     Le Musée du Style de Zakopane

     Galerie de Władysław Hasior

     Musée de Kornel Makuszyński

     Musée de l'Insurrection de Chochołów

     Manoir à Łopuszna

     Ferme des Korkosz à Czarna Góra

     Ferme des Sołtys à Jurgów

  Expositions temporaires

  Collections

  Histoire du Musée des Tatras

  Editions du Musée

  Contacts

  Plan du site



 

 








Ferme des Sołtys à Jurgów

 

Les bâtiments de la ferme comprennent une remise à bois, une bergerie, une cour destinée au battage du blé et une étable. Ils sont construits en billes d'épicéa et le toit est couvert de bardeaux. La remise servait de dépôt pour le bois et le traîneau, et souvent pour les outils de tissage que l'on n'utilisait pas en été. La bergerie pouvait contenir à peu près trente moutons. Dans la cour, on battait le blé à l'aide de fléaux et on exécutait certains travaux liés au traitement du lin.

Dans la pièce habitable est exposé le costume de Jurgów de la charnière des 19e et 20e siècles, à présent unique. Les vêtements rassemblés dans cette ferme modeste illustrent la façon de s'habiller de villageois aisés et modestes.

Le costume de Spisz est très diversifié et a plusieurs variantes. L'une d'elles, définie par les ethnographes comme la variante de Jurgów, concerne les villages de Jurgów, Czarna Góra et Rzepiska. L'ancien costume traditionnel est exécuté à base de produits naturels, faits à la ferme: laine, lin et cuir. Dans le passé, Jurgów possédait deux moulins à foulon et était réputé comme centre de tissage, où l’on fabriquait du drap avec des fils de laine, de la toile avec du fil de lin et des tissus fins ressemblant à de la tulle. Certains éléments du costume, surtout de femme, étaient faits de tissus produits à l'usine. Le drap rouge utilisé pour coudre les jupes et les corsets était particulièrement renommé. On achetait aussi de la cretonne, de la soie et des brocarts industriels pour en faire des coiffes et des corsets. A Kežmarok, centre d'industrie textile, on achetait des accessoires décoratifs.

Le costume d'homme, d'abord modeste, comprenait une chemise de lin tissée à la maison, un pantalon de drap blanc, un pardessus de drap brun, un manteau de fourrure de mouton, une veste sans manches et une large ceinture de cuir. Avec le temps, le costume devint plus riche en broderie et autres éléments décoratifs. Le chapeau de garçon d'honneur était décoré d'un élément très intéressant : les "plumes", ressemblant à un bouquet, faites par les filles d'honneur au moyen de morceaux de paille, de draps rouges et de plumes d'oie.

La collection de costumes permet de suivre l'évolution du costume sous l'influence de différentes conditions. Aujourd’hui, à l'occasion des fêtes religieuses et familiales, les habitants du village portent de plus en plus souvent le costume de Spisz, fait d'après les modèles traditionnels.

 

1 2 

Imprimer    ::   
 

1999-2020 © MATinternet :: Powered by AntCms   |   Copyright Muzeum Tatrzańskie  www.muzeumtatrzanskie.pl