Accueil
Plan du site
Contacts
 
               
>>  Informations pratiques 
 

  Informations pratiques

  Actualités

  Expositions permanentes

  Expositions temporaires

  Collections

  Histoire du Musée des Tatras

  Editions du Musée

  Contacts

  Plan du site



 

 








L’HISTOIRE DU MUSEE DES TATRAS

 

En 1913, grâce à l'attitude énergique du nouveau président de l'Association du Musée des Tatras, le docteur Kazimierz Dłuski, et de sa femme Bronisława (sœur de Maria Curie-Skłodowska), la décision définitive fut prise de construire un édifice en briques sur la parcelle de la rue Krupówki au centre de la station climatique . Witkiewicz fit de nouveaux dessins de façades, l'architecte Franciszek Mączyński fut l'auteur des projets techniques.

La construction qui progressait rapidement fut arrêtée par le déclenchement de la Première Guerre mondiale. Ce n'est qu'après la fin de celle-ci que les travaux reprirent et avancèrent  rapidement grâce aux dons venant de Pologne et de l'étranger et à la générosité de nombreuses personnes. L'Association lança en 1921 un concours pour le poste de directeur du Musée. Il fut attribué à Juliusz Zborowski, linguiste, admirateur et connaisseur du dialecte et de la culture du Podhale, en relation avec le Musée depuis 1918. En même temps, on le chargea du département ethnographique. En juillet 1922 eurent lieu la bénédiction solennelle et l'ouverture du Musée. Le public put visiter l'intérieur du chalet montagnard au rez-de-chaussée. La pièce "noire", la "blanche", le vestibule et d'autres salles d'exposition furent minutieusement aménagés avec les objets précieux. Juliusz Zborowski, qui dirigea le Musée jusqu'à sa mort en 1965, réussit, malgré de nombreuses difficultés, à en faire un musée régional modèle et l'endroit où se concentrait le mouvement scientifique en rapport avec les Tatras et le Podhale.

Au début de la Seconde Guerre mondiale l'activité du Musée fut freinée. Au début de 1940, le musée fut reconnu par les autorités allemandes établissement national sous le nom de "Staatliches Tatra Museum". Cela ne signifiait pas qu'il devint privilégié. Au contraire, Zborowski, maintenu à son poste de directeur, rencontra de nombreux problèmes pendant toute l'occupation, tout comme la majorité des Polonais. Mais, malgré tous les entraves, il rassembla à cette époque une large documentation très précieuse, parmi laquelle des articles de presse conspiratrice et tous les imprimés faits à l'imprimerie "Polonia" de Jan Trybuła (annonces et ordres de l'occupant, publications allemandes sur Zakopane, les Tatras et le Podhale) . Juliusz Zborowski n'appartenait à aucune organisation clandestine, mais il aida de nombreuses personnes.

Cinq ans après la Seconde Guerre mondiale, en janvier 1950, le Musée fut nationalisé. La passation de l'établissement sous le contrôle de l'état signifiait un budget fixe et un élargissement du personnel. La période d'après-guerre peut être définie comme concentrée sur le travail strictement muséal - acquisition, étude et diffusion des collections et protection des monuments.

Juliusz Zborowski mena, pendant toute la période de sa direction du Musée, des recherches scientifiques intenses, dont il exposa les résultats dans de nombreuses publications. Il réalisa aussi ses propres recherches sur le dialecte du Podhale et rassembla des matériaux concernant des sujets variés. Il créa une méthode de travail remarquable et construisit pendant de longues années la bibliothèque et les archives du Musée. C'est lui qui développa le Musée en tant qu'établissement régional et scientifique, en définit le profil des collections, la direction des travaux scientifiques et éditoriaux et les projets de développement. Mort en 1965, il fut enterré au cimetière des personnes de grand mérite à Zakopane.

Depuis 1991, Teresa Jabłońska, historienne d'art et ancienne responsable du département de la protection des monuments, est directrice du Musée. En 1993, on acheva la rénovation de "Koliba" et on y ouvrit le Musée du Style de Zakopane. L'Association du Musée des Tatras fut réactivée en 1993. Tout comme son prédécesseur, l'Association se fixa pour but de mener des activités culturelles et d'aider le Musée à réaliser ses objectifs statutaires. Dans la nouvelle situation qui s’instaura après les changements de 1989 en Pologne, le financement du Musée par des fondations et des sponsors, à côté du budget national, est devenu possible. Dès lors, ses activités scientifiques et éditoriales et les expositions peuvent se développer plus librement qu'avant. Depuis les années années quatre-vingt-dix, à côté du travail muséal quotidien, le Musée réalise de grandes expositions, comme l'exposition monographique des créations de Stanisław Witkiewicz ou celle présentant l'ancienne peinture sur verre "Peintures sur verre des 18e et 19e siècles dans la collection du Musée des Tatras", des expositions consacrées aux anciennes photographies des Tatras et de Zakopane Patrzę w Tatry... [Je regarde les Tatras...], et celles préparées en coopération avec d'autres musées : Tadeusz Brzozowski - Peintures, Entre le Mont Giewont et le Mont Parnasse, Sous l'inspiration de l'art populaire du Podhale, Joyaux du patrimoine de la famille Dzieduszycki, Rafał Malczewski et le mythe de Zakopane, Le Vent Halny - Impressions et tableaux des Tatras, La Jeune Pologne.

Aujourd'hui, le Musée des Tatras est probablement le plus grand musée régional de Pologne, avec neuf antennes à Zakopane et dans la région, trois départements, ethnographique, histoire naturelle et art, et une grande bibliothèque spécialisée.

 

1 2 

Imprimer    ::   
 

1999-2019 © MATinternet :: Powered by AntCms   |   Copyright Muzeum Tatrzańskie  www.muzeumtatrzanskie.pl