Accueil
Plan du site
Contacts
 
               
>>  Informations pratiques 
 

  Informations pratiques

  Actualités

  Expositions permanentes

     Bâtiment principal

     La Galerie de l'Art du 20ème siècle        à la villa Oksza

     Le Musée du Style de Zakopane         - Inspirations

     Le Musée du Style de Zakopane

     Galerie de Władysław Hasior

     Musée de Kornel Makuszyński

     Musée de l'Insurrection de Chochołów

     Manoir à Łopuszna

     Ferme des Korkosz à Czarna Góra

     Ferme des Sołtys à Jurgów

  Expositions temporaires

  Collections

  Histoire du Musée des Tatras

  Editions du Musée

  Contacts

  Plan du site



 

 








Le Musée du Style de Zakopane

 

La villa Koliba, la première maison en style de Zakopane construite selon le projet de Stanisław Witkiewicz, est située dans la rue Kościeliska où, à chaque pas, on rencontre des maisons et des fermes montagnardes d’intérêt historique. Cet entourage permet de mieux comprendre l'idée de Stanisław Witkiewicz.

Lorsque, dans la seconde moitié du 19e siècle, l'architecture de style suisse et tyrolien apparut à Zakopane et dans d'autres stations climatiques, Witkiewicz vit clairement qu'il fallait créer un style sur base de l'art de construction local pour protéger le Podhale de constructions en style étranger à la région. Il entama une campagne dans la presse. Dans ses articles et reportages, il appella à l’utilisation de motifs locaux dans les maisons construites pour les "messieurs" et les "visiteurs".

A la même époque, Zygmunt Gnatowski, propriétaire foncier de Jakimówka en Ukraine et collectionneur amoureux de la culture montagnarde, désira construire sa maison d'été à Zakopane. Au début, il voulut que ce fût un chalet montagnard. Witkiewicz réussit à le convaincre d'ériger une villa en style de Zakopane. Koliba (le nom de koleba signifie une sorte de cabane de berger) fut construite par des bâtisseurs locaux dans les années 1892-1893. Son intérieur fut décoré de meubles et objets de style ainsi que de poêles en faïence, de tringles à rideaux, de rideaux et même de petits objets de ferronnerie comme les poignées et les plaques de serrure.

Originellement, Koliba n’était pas la même qu'aujourd'hui : en 1901, Gnatowski rajouta une grande aile du côté ouest, et le changement de la masse du bâtiment modifia le concept de Witkiewicz. Zygmunt Gnatowski mourut dans sa Jakimówka natale en 1906. Il ne laissa pas d'héritiers et Koliba fut vendue. La collection ethnographique, exposée par Gnatowski dans la pièce "montagnarde" de Koliba, trouva sa place au Musée des Tatras, selon ses dernières volontés.

La maison changea plusieurs fois de propriétaires. Ceux-ci n'appréciaient pas sa valeur et ne prenaient pas soin de son état. En 1933, la villa fut achetée aux enchères par le Centre de Préparation Militaire des Chemins de Fer. Ces nouveaux propriétaires avaient acheté la maison en vue de l'aménager comme maison de repos. Pendant les travaux de rénovation et d'adaptation, on démonta la plupart des poêles historiques, on changea des planchers incomparables et la décoration de la façade ; à l'intérieur, des éléments d'art déco apparurent.

Pendant l'occupation allemande, la villa devint le siège de l'organisation allemande Hitlerjugend et survécut à cette période sans dommages. Après la Seconde Guerre mondiale, elle servit de maison de repos et ensuite, jusqu'en 1981, d’orphelinat. Le Musée des Tatras entreprit des travaux de protection pour arrêter la dégradation du bâtiment abandonné en 1984 et commença la restauration et l'aménagement des intérieurs de la villa en 1987. En décembre 1993, presque cent ans après la construction de Koliba, on y ouvrit le Musée du Style de Zakopane. Les intérieurs furent arrangés par Władysław Hasior.

Dans les cinq pièces de la partie la plus ancienne, on aménagea, conformément à ses fonctions originaires, la salle à manger, le salon et la chambre au rez-de-chaussée et la chambre de Gnatowski et la chambre de domestique au premier étage.

 

1 2 

Imprimer    ::   
 

1999-2019 © MATinternet :: Powered by AntCms   |   Copyright Muzeum Tatrzańskie  www.muzeumtatrzanskie.pl